France

Loading

2017 : prudence dans les budgets d’augmentation salariale


Paris, le 6 septembre 2016 Aon Hewitt, la division de conseil en ressources humaines d’Aon France, filiale d’Aon plc (NYSE/AON), publie son enquête exclusive sur les révisions salariales 2016-2017. Menée du 6 juin au 22 juillet 2016 auprès de plus de 300 entreprises françaises de tous secteurs et de toutes tailles, cette enquête a pour objectif d’éclairer sur les pratiques de rémunération en 2016 et prévoir les tendances salariales pour 2017. Pour aller plus loin, l’enquête aborde également les préoccupations et les enjeux en matière de ressources humaines des entreprises.


Inversion inattendue de la courbe du taux d’augmentation des salaires en 2016


«Pour la première fois depuis 2013, l’année 2016 présente une embellie avec un taux d’augmentation sur les salaires supérieur aux prévisions 2016. Ce résultat s’explique en grande partie par l’amélioration des résultats des entreprises et ce dans un contexte de faible inflation. En revanche, pour 2017, la prudence prévaut avec une prévision d’augmentation globale de 2,3% seulement», affirme Vincent Cornet, directeur du pôle rémunération chez Aon Hewitt France.


Résultats 2016 et tendances 2017



En 29 ans d’étude menée par Aon Hewitt, ce taux de 2,3% apparaît comme historiquement bas. Il reste néanmoins très supérieur à l’inflation prévue en 2017.


Lors de cette enquête, Aon Hewitt a également interrogé les entreprises sur l’impact que pourrait avoir la Loi Travail sur les négociations à venir : 52% d’entre elles jugent que cette loi aura effectivement un impact, notamment grâce à l’inversion de la hiérarchie des normes.


Comparaison avec les autres pays européens


Malgré une tendance baissière au Royaume-Uni et en Allemagne, la France reste bonne dernière en termes de budgets d’augmentations par rapport à ses voisines.


Moins stable que l’an dernier, le Royaume-Uni subit une baisse de 0,1 point, avec un taux d’augmentation de 2,9% prévu pour 2017. La France se rapproche du modèle allemand qui recule également de 0,1 point pour un taux d’augmentation de 2,8%.


Top 4 des priorités RH majeures pour 2017


Interrogées sur leurs préoccupations en termes de ressources humaines, les entreprises du panel ont soumis à Aon Hewitt leur perception pour l’année 2017.


Problématiques récurrentes des entreprises ces dernières années, la gestion des talents et des compétences est la première priorité citée par 23% des entreprises. Souvent partagées entre la maîtrise des budgets et la rétention des hauts potentiels, les entreprises éprouvent des difficultés à recruter et fidéliser leurs talents-clés.


Comptant chacune pour 13% des réponses citées par les entreprises et s’installant ex-aequo sur la seconde marche du podium, on trouve : la baisse des coûts, le bien-être au travail et le management de la performance.


Le bien-être au travail fait son apparition cette année dans le top des priorités chassant l’engagement des salariés du podium.


Deux grandes préoccupations en matière de rémunération pour 2017

*

Cumulant 21% des réponses des entreprises du panel, la compétitivité externe reste un fort enjeu pour les entreprises, malgré une rigueur toujours plus forte maintenue sur les budgets attribués pour les rémunérations.


L’intéressement arrive en deuxième position avec 10%, devant la rémunération variable des populations non commerciales et commerciales ainsi que l’épargne salariale et l’épargne retraite.






Si vous choisissez de commenter notre contenu ou d'y participer par l'entremise de sites Web de médias sociaux tiers, vous autorisez Aon à avoir accès à certains renseignements des profils sur ces médias sociaux. Veuillez cliquer sur ici pour en savoir davantage sur les informations qui peuvent être recueillies lorsque vous utilisez ces outils sur Aon.fr.

Contact Presse