France

Loading

Aon poursuit sa dynamique de croissance au 1er trimestre 2016


Paris, le 9 mai 2016 Aon plc (NYSE : AON), leader mondial du conseil en gestion des risques, du courtage d’assurance et de réassurance, et du conseil en management et administration des ressources humaines, vient de publier ses résultats pour le 1er trimestre 2016. Ces chiffres traduisent un bon départ du groupe pour l’année en cours.


Croissance du chiffre d’affaires pour tous les segments

La croissance du chiffre d’affaires global d’Aon plc est de +3% . Le segment Risk connait une croissance globale de +4%, aussi soutenue au Etats-Unis que dans le reste du monde, ce qui constitue une performance notamment pour l’Europe. Cette évolution très favorable tient notamment aux bons résultats d’Aon en France. Aon est globalement peu affecté par la « flat economy » dans l’UE : ceci tient à sa capacité à conserver ses affaires (taux de rétention en hausse) et à engranger un niveau exceptionnel d’affaires nouvelles en IARDT, tout en continuant d’investir et de se développer dans le business Affinitaire et le segment des Assurances de Personnes.


Le segment Réassurance renoue avec une croissance positive (+1%), notamment tirée par le développement d’affaires facultatives.


Le segment Human Resources connaît une croissance de +2%, moins vive qu’en 2015, du fait de l’acquisition d’un méga client américain début 2015 ayant adhéré au programme Healthcare Exchange lancé par Aon aux Etats-Unis.


Le maintien d’une stratégie payante


A 18,5%, la marge opérationnelle d’Aon Plc continue de croître et confirme la capacité de l’entreprise à atteindre ses objectifs de marge à moyen-terme.


Le résultat net par action (EPS) atteint 1.35$ et s’avère très proche du consensus de marché. Hors impact de change et de dévaluation (Venezuela), l’EPS évolue favorablement de 8 cents par rapport à 2015.


La capacité d’Aon à générer un cash-flow significatif reste forte ($273 millions au cours du 1er trimestre). La trajectoire cash annoncée pour l’année 2016 est confirmée.


Au cours du 1er trimestre, Aon a poursuivi son programme de rachat d’actions à hauteur de $750 millions et a procédé à des cessions d’activité non-stratégiques aux Etats-Unis dans le segment Human Resources.


«Aon France est fier d’appartenir à un groupe performant, c’est un gage de pérennité pour ses clients», conclut Robert Leblanc, PDG d’Aon France.




Si vous choisissez de commenter notre contenu ou d'y participer par l'entremise de sites Web de médias sociaux tiers, vous autorisez Aon à avoir accès à certains renseignements des profils sur ces médias sociaux. Veuillez cliquer sur ici pour en savoir davantage sur les informations qui peuvent être recueillies lorsque vous utilisez ces outils sur Aon.fr.

Contact presse